Pages

اللوحة المهجورة


peinture abandonnée - اللوحة المهجورة - abandoned painting

Beit Mery, Lebanon.

Tripoli 1954

Comme le fleuve Khadicha Ali traverse la ville de Tripoli, Liban, cette peinture fait pont avec le souvenir du salon de mes grand-parents. Elle était accrochée au mur depuis que mon père la peint à l’âge de 18 ans d’après une photo de son oncle. Je l’ai retrouvée l’année dernière, poussiéreuse et enfouie dans le grenier parmi un amat de meubles et d’objets; ruines de mon enfance, et peut être cette peinture elle même ruines de son propre enfance …

As Khadisha River crosses the city of Tripoli, Lebanon, this painting bridges me with the memory of my grandparents living room. It was dispalyed on the wall since my father painted it at the age of 18, after a photograph by his uncle. I found it last year, dusty and buried on the attic among an amat of furniture and other items; ruins of my childhood, and probably, the painting itself, ruins of his own childhood…


Puis un jour, le fleuve avala le pont.

Then one day the river swallowed the bridge.


Et la carte postale d’une photo N/B colorée, devint le décor d’un des contes des mille et une nuits …

And the postcard of a colored B/W photo, became the scenery for one out of the tales from the thousand and one nights …